lundi 7 juillet 2008

Ushuaïa saute le pas du bio

À l'heure où certains fabricants de cosmétique traditionnelle se posent encore la question si oui ou non il faut lancer une gamme bio, si le bio est juste une mode ou si leur portefeuille de marques existant risque de pâtir d'une extension dans le bio, Lascad arrive dès la fin juillet sur les rayons avec une gamme bio!

Dans mon billet du 18 juin, je déplorais la cherté des cosmétiques bio, qui semblaient, du fait de leur concentration en distribution spécialisée, réservés aux femmes aisées. Je saluais d’ailleurs l’initiative de Carrefour avec sa ligne "Agir". Mais déjà, des sites de vente de cosmétiques bio en ligne reprochent à Carrefour de ne pas adhérer au label Cosmébio quand ce ne sont pas les consommatrices qui trouvent le packaging peu attractif.

C'est alors que l’agence Via Nova Spheeris me convie à la présentation aux blogueuses du lancement de la gamme de gels douche Ushuaïa Bio. Quelle bonne nouvelle ! La rencontre a eu lieu ce jeudi 3 juillet au Delicabar, au dessus de la grande épicerie de Paris, initiée par Pierre-Emmanuel Angeloglou, DG de Lascad (à gauche sur la photo ci-contre).

En plus d’arriver comme 1ère marque sur ce segment quasi vierge en grande distribution, l'équipe d'Ushuaïa frappe fort en lançant une gamme dont la mission est le respect de l’homme, de la nature mais aussi des règles imposées par l'organisme de contrôle Ecocert (95% des ingrédients sont naturels ou d’origine naturelle) et la charte Cosmébio (95% des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique).


Lascad va même au-delà de ces attentes en proposant sur ces 6 références, 3 ingrédients issus du commerce équitable mais aussi en offrant :
- l’accessibilité. Ushuaïa est une marque grand public. Bio ou pas, le prix d’achat doit rester accessible au plus grand nombre. Il faudra compter 3.95€ pour un gel douche de la gamme bio, contre 2.80€ le gel douche conventionnel. Pour vous donner un ordre d’idée, les gels douche Weleda/Caudalie sont à plus de 7euros. La démocratisation du bio est donc en marche!

- le plaisir. Des yeux, avec un emballage qui reprend volontairement les codes d' Ushuaïa mais gagne en transparence. Peu de changements par rapport à la gamme existante, qui risquent peut-être rendre les produits bio moins identifiables en rayon. De l’odorat. Le parfum étant le critère d’achat n°1 du produit, il ne fallait pas que Lascad se plante ! Je fais remarquer au DG que leurs parfums nous font vivre une nouvelle expérience de la cosmétique, avec des odeurs plus authentiques et évocatrices, qui nous rappellent nos voyages ou nos soins en spa. On se connecte avec la nature. Perso, je suis très fan de l'hibiscus et du beurre de karité.

Maintenant, je peux m'imaginer que ces parfums ne vont pas être du goût de tout le monde, car certains demeurent bien trop marqués, notamment le thé vert ou l'huile d'argan.
Que dire de l’efficacité du produit ? Il mousse bien, l’odeur est légère mais pas tenace. Je n’ai pas encore eu le temps de tester les 6 nouveautés pour en mesurer les bienfaits individuels mais honnêtement, si je cherche l’hydratation intense, alors j’achète une crème pour le corps.

- L’ouverture. C’est la découverte de nouveaux horizons, de nouvelles cultures et de nouveaux ingrédients, qui viennent du Brésil, du Madagascar, de la Chine, du Maroc ou encore du Burkina Faso. L’ouverture passe aussi par le comportement de ses dirigeants. Je dis chapeau à cette filiale de s’être déplacée au grand complet pour la présentation de ces produits et entamer le dialogue avec les blogueuses.

- L’honnêteté. C’est clair, ce lancement est vraiment stratégique, quand on sait le volume écoulé par année de gels douche de la marque : 15,5 millions ! La marque va déployer des moyens conséquents pour l’établir sur le marché. Néanmoins, Lascad ne se prend pas pour le soudain maître du monde et souhaite, humblement, pouvoir sensibiliser les consommatrices sur la différence entre cosmétiques naturels et bio. Mais pas de discours moralisateur, pas de discours fustigeant la cosmétique traditionnelle ni encensant celle bio. « Je ne dis pas qu’un cosmétique bio meilleur sur la peau qu’un non bio » selon Pierre-Emmanuel Angeloglou. Devant moi, j’avais des personnes jeunes et dynamiques qui se montraient vraiment sensibles au développement durable et qui avaient pu, au cours des 2ans de développement du projet, gagner en crédibilité. Espérons qu’ils continuent sur cette lancée, qui ne manquera certainement pas d'être suivie par de multiples lancements par leurs concurrents en grande distribution.


Que pensez-vous de ce lancement? Serez-vous tentées d'essayer la gamme Ushuaïa Bio?

Rendez-vous sur Hellocoton !

22 commentaires:

evydemmentbio a dit…

Le groupe L'oréal continue sur sa lancée ..bio ! J'ai hâte de voir ces produits en magasin et de pouvoir décrypter la liste inci du gel douche
Concernant Carrefour, il faut se méfier tout ce qui est sous le libellé AGIR n'est pas bio.Par contre leur gamme de cosmétiques est bien sous label cosmebio.
Bon je vais faire mes petites remarques, si tu veux bien sur ce lancement :
1) le prix dépend bien sur de la composition du produit, des ingrédients utilisés, le label Ecocert c'est bien car il garantit que 95% des ingrédients sont d'origine naturelle mais certains ingrédients sont plus chers que d'autres, notammment les tensioactifs (les substances lavantes qui sont plus ou moins irritantes)
il garantit aussi au moins 10% d'ingrédients bio sur les ingrédients végétaux, quel est le % pour cette gamme ?
POur les cosmétiques bio en général, on trouve facilement une crème bio autour de 10 ou 15 euros (chez Weleda par exemple), alors qu'on peut trouver des crèmes non bio bien plus chères. Donc on ne peut pas dire que les cosmétiques bio soient plus chers
2) Pourrais tu préciser les ingrédients issus du commerce équitable ?
3)je suis désolée mais je doute que leur souci est de sensibiliser les consommatrices, je pense que leur principal souci est de faire de l'argent sur un marché en pleine expansion
et s'il dit "je ne dis pas qu’un cosmétique bio meilleur sur la peau qu’un non bio " c'est qu'il n'a rien compris !!
Donc ce que je pense de ce lancement c'est qu'ils ont bien compris que le bio n'est pas une mode et qu'il ne fallait pas passer à côté mais ça s'arrête là au niveau de la démarche j'en ai bien peur
Voilà j'espère ne pas avoir été trop longue mais comme tu le sais c'est un sujet qui me passionne..
merci pour l'info en tout cas

evydemmentbio a dit…

je rectifie mon propos, les cosmétiques bio carrefour sont sous le label Ecocert mais ne portent pas le logo cosmebio, autant pour moi !

sheily a dit…

J'apprécie d"jà beaucoup la gamme Ushuaïa, donc je compte bien tester la ligne bio!!!

Nahimage a dit…

S'agissant des produits, l'idée d'une gamme bio accessible et de qualité forcément je suis pour. Commerce et écologie ne sont pas forcément opposés.
S'agissant du lancement, je frappe des deux mains. Un lancement avec une poignée de blogueuses pour parler du produit en toute objectivité dans une ambiance conviviale et chic.

Sonia-FashionBox a dit…

Carrement tentee d'essayer la gamme bio ushuaia!! bon pour nous, et bon pour notre portefeuille...que du bonheur!

Chris d'Ego a dit…

@evy: j'étais sûre que le sujet allait te passionner. Je vais tenter de répondre à tes questions en fonction des informations qui ont été communiquées aux blogueuses.
1)"le label Ecocert" garantit aussi au moins 10% d'ingrédients bio sur les ingrédients végétaux, quel est le % pour cette gamme ?" Les gels douche Ushuaïa BIO sont formulés avec 99,5% d'ingrédients d'origine naturelle. 95% des ingrédients végétaux sont biologiques. Ces produits, comme mentionnés dans mon billet, répondent à la charte Cosmébio.

2) "Pourrais tu préciser les ingrédients issus du commerce équitable ?" Le beurre de karité, l'huile d'argan et l'hibiscus sont issus du commerce équitable.

3)"je suis désolée mais je doute que leur souci est de sensibiliser les consommatrices, je pense que leur principal souci est de faire de l'argent sur un marché en pleine expansion.". Quelle institution, à part les associations ou organismes étatiques, ne pense pas à faire du profit dès lors qu'un produit ou service est développé? Evidemment l'Oréal est une grosse machine qui doit satisfaire en 1er lieu des actionnaires, mai c'est aussi un groupe qui, de part sa taille et son rayonnement, a une vraie responsabilité et réputation à défendre. Je crois que, de cette manière, ils le font plutôt bien et j'ai envie de croire que la sensibilisation de la population peut aussi venir de ce type de société à but lucratif!

@sheily: il faudra donc attendre août! tu ne devrais pas être déçue!

@nahimage: tu as trouvé les mots juste " Commerce et écologie ne sont pas forcément opposés." On ne peut plus de nos jours s'en passer, la question est juste de faire en sorte qu'ils s'accordent!

@sonia: mon mec est déjà séduit à fond, le tien reste de l'être aussi:)

evydemmentbio a dit…

je vous invite à lire l'article de rita stiens
http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen_01_fr.html
les produits de douche, comment déterminer leur qualité

Angely a dit…

j'aime pas le bio donc je ne testerais pas!!!

Chris d'Ego a dit…

@evy: super article, très complet, merci! L'analyse de la composition des gels douche est très poussée. Cela m'a forcément amenée à regarder de plus près la liste des ingrédients du gel douche Ushuaïa et les tensioactifs. Là, en 3ème position, je note "sodium lauryl sulfate", considérée comme l'une des meilleures et plus chères bases lavantes. Puis en 5ème position, "decyl glucoside" une base lavante à base de sucre, douce pour la peau.

@angely: merci de ton commentaire. Je suis curieuse de savoir ce que te fais préférer la cosmétique conventionnelle et ne pas aimer le bio. Ton point de vue pourrait être intéressant!

evydemmentbio a dit…

chris,j'aimerais apporter quelques rectifications importantes : sur le site de rita stiens est écrit : "le Sodium Lauryl Sulfate est une des bases lavantes les plus utilisées dans les produits conventionnels. Or, ce tensioactif est potentiellement très irritant, donc néfaste pour la peau." ce n'est pas du tout l'une des meilleures et les plus chères
d'ailleurs tu ne trouveras pas ce tensioactif dans les gels douche druide de la boutique ou douces angevines mais plutôt du coco glucoside qui lui est plus cher
donc si tu trouves le sodium lauryl sulfate en 3ème position : pas bon du tout mais on comprend mieux le prix
d'autre part cosmebio garantit
95 % minimum du total des ingrédients naturels ou d'origine naturelle, 10 % minimum du total des ingrédients sont issus de l'agriculture bio et 95% minimum des végétaux sont issus de l'agriculture bio. Le tout est de savoir si ces gels douche vont au delà de ces critères ou ne font que le minimum.

Anne Corrons a dit…

Ah, je vois que le Bio devient de plus en plus présent en France. Je vais voir tout ça à mon prochain voyage!

corienga a dit…

je trouve ce lancement vraiment génial car il est vrai ques des produits bio à des prix abordables, cela était vraiment très restraint comme choix!

Chris d'Ego a dit…

@evy: tu dois rire, mais je me suis bien plantée de paragraphe concernant le fameux sodium lauryl sulfate! Il est tard...Par contre, t'es ok sur les APG, non? Donc, l'un est irritant et l'autre est doux pour la peau...Quant aux pourcentages, voilà ce qui nous a été communiqué: 99,5% d'ingrédients d'origine naturelle. 95% des ingrédients végétaux sont biologiques. Sur cette base, ils sont déjà au-delà des 95% d'ingrédients d'origine naturelle.

@anne: tu vas découvrir plein de nouveaux produits. Tu rentres quand?

evydemmentbio a dit…

chris, non je ne ris pas le sujet est grave ! là je plaisante..
Concernant les % c'est surtout pour les ingrédients bio
car n'oublions pas que l'eau est un ingrédient naturel, donc c'est assez facile d'approcher les 100%
par contre pour les ingrédients bio c'est plus difficile et il faut faire la distinction : x% du total des ingrédients sont bio ou x% du total des ingrédients végétaux sont bio ce qui n'est bien sur pas pareil car dans le dernier cas il faut connaître le % total des ingrédients vegétaux bio dans le produit car dire que 95% des végétaux sont bio ok (le minimum imposé par cosmébio) mais si le total des végétaux n'est que de 1%, je te laisse faire le calcul...!
chez Druide c'est bien 12, 13 ou chez Douces Angevines 21% du total des ingrédients qui sont bio !
j'espère que j'ai été claire et pas trop longue
bonne journée

Sophie a dit…

J'ai beaucoup apprécié ce lancement et encore plus ta note à ce sujet.
Elle relate bien ce sentiment de grand pas franchi que j'ai ressenti lors de la présentation de la gamme.
Quel est ton produit préféré finalement?
Bisous

e-Zabel a dit…

Excellent résumé de la soirée et surtout des produits ! Bravo. Je suis plutôt contente de voir que le Bio va s'installer un peu plus encore dans les rayons des grandes surfaces. Je n'ai pas encore testé les gels douche offerts (honte sur moi !) mais je vais le faire très très vite !

Chris d'Ego a dit…

@evy: très clair! néanmoins je n'ai pas les éléments pour te répondre!

@sophie: merci, merci! Hibiscus reste ma variante préférée, en plus il laisse une sensation très douce sur la peau. Et toi?

@e-zabel: merci de ta visite et ton petit mot. J'en ai testé seulement 2 sur 6, par curiosité et les autres vont devoir attendre aussi un petit moment! Enjoy!

Frogita a dit…

J'ai l'air super intéressée sur cette photo, je n'avais pas fait gaffe!

Itou pour l'instant j'épuise l'hibiscus

Mam'zelle EMIE a dit…

Alors si je peux rajouter quelques petits points : parfum 100 % naturelle
99.5 % des ingredients sont naturels
et seuellemtn 10.5 % sont bio il ne depansse que de 0.5 la charte cosmébio . mais en sachant que certains sont du commerce equitable et donc pas labelisé cosmébio

Hormi le sodium lauryl sulfate qui est un irritant la gamme presente un bonne INCI (a savoir que les 3/4 des produits bio offre du sls en guise de tensio actif pour ne pas en trouver il faut chercher vers des marques plus engagée et plus cher :)

anne-cosmaterra a dit…

Les idées reçues sur la cherté des cosmétiques bio ont la vie dure. Pourquoi toujours comparer aux grandes surfaces alors qu'un nombre non négligeable de femmes et d'hommes achètent leurs produits de beauté en parfumerie et en parapharmacie. Plus d'info sur notre blog : http://cosmaterra-leblog.typepad.fr/cosmaterra_leblog/2008/08/les-cosmetiques.html

sheily a dit…

J'ai testé et je cours faire un billet!!

aliceaupaysdesmerveilles a dit…

Seulememt 10.5 % des ingrédients sont bio, sachant que le charte cosmébio impose 10%. Je rectifie également concernant les matières premières équitables qui peuvent également être garanties Ecocert, donc labellisées Cosmébio.
Le sodium lauryl sulfate est effectivement très irritant.
En conclusion, une marque qui se contente du minimum en ingrédients bio, qui parle de Commerce Equitable mais où est le label qui le garantit? Qui utilise un produit irritant en forte proportion (3ème dans la liste INCI)...
Encore heureux que ce ne soit pas plus cher! Avec une concentration si basse en produits bio et des ingrédients bon marché...
De plus où est l'éthique? Se revendiquer Commerce Equitable c'est facile, mais le prouver...
Franchement, je trouve d'une naïveté extrême d'acheter ces produits, en plus chapeautés par L'Oréal. Allez faire un tour sur le guide Cosmétox de Greenpeace et vous comprendrez !!!