mardi 7 octobre 2008

Couleurs sur Corps, avec l'observatoire NIVEA

« Couleurs sur Corps » ou comment la couleur participe à la construction de notre identité dans la société, comment elle est perçue et représente une forme de langage avec autrui, comment l’interpréter et en faire usage...

Une exposition gratuite qui s’annonce passionnante, avec des conférences et des ateliers (voir le mini-interview ci-dessous), qui se tiendra du 24 octobre au 9 novembre 2008 dans les Jardins du Trocadéro, organisée par le CNRS avec l’observatoire NIVEA.
Si je connais bien la marque NIVEA en tant que consommatrice, j’ignorais par contre l’existence de l’observatoire.

J’ai donc contacté l’entreprise pour assouvir ma curiosité et c’est avec gentillesse et ouverture qu’Anne ZAVAN, Directrice Marketing Services (études, media, internet, CRM, RP) et Chef de projet de l’observatoire NIVEA, a répondu à mes questions.






Depuis quand existe l'observatoire NIVEA? Quels en sont les objectifs? Comment fonctionne-t-il ?

A. Zavan : L’observatoire NIVEA existe depuis 2006. C’est un observatoire scientifique sociétal.
De 2006 à 2008, son objectif était d’étudier la peau comme enjeu de société.

Depuis 2008, son objectif est d’étudier les cultures du corps et du paraître dans la société. La peau est toujours un objet de travail, mais il a élargi son champ d’analyse pour être toujours plus en phase avec les préoccupations et aspirations de la société.

L’observatoire NIVEA est composé d’un comité scientifique de 5 chercheurs / praticiens pluridisciplinaires : placé sous l’égide de Gilles Boetsch, anthropobiologiste et président du conseil scientifique du CNRS , il est également composé de Georges Vigarello, historien, de Bernard Andrieu, philosophe, David Lebreton sociologue et Nadine Pomarède, dermatologue. Ces chercheurs sont des universitaires de haut niveau ou des praticiens. Il n’y aucun membre de Beiersdorf NIVEA dans le comité scientifique de l’observatoire NIVEA.

Il se réunit tous les trimestres pour déterminer ses sujets d’étude et publier des cahiers scientifiques 3 fois par an. Le dernier en date est consacré à la beauté holistique et le prochain sera consacré aux couleurs sur le corps.

L’observatoire NIVEA est libre de choisir ses sujets et ses approches. Il n’obéit pas à des « commandes » de NIVEA pour préserver la liberté des recherches et de la réflexion scientifique qui sont guidées par la sensibilité des chercheurs aux problématiques de la société.

Pourriez-vous me dire ce que vous faites en particulier en tant que responsable de ce projet chez NIVEA?

A. Zavan : Mon rôle c’est d’être la personne :
a) qui s’assure que l’observatoire NIVEA a les moyens de fonctionner et qu’il est motivé pour cette mission avec nous. Je défends son budget tous les ans, je les informe sur l’entreprise, je m’assure de la solidité du lien entre nous et eux.
b) qui le fait rayonner le plus possible : en interne, notamment auprès des équipes marketing, auprès des leaders d’opinion, auprès du grand public aussi puisque nous en parlons sur notre site NIVEA.fr.

J’assiste à leurs comités en tant qu’observatrice et je leur donne les informations relatives à notre entreprise et notre marque.

Quels sont les apports que NIVEA fait de sa connaissance du marché de la beauté à l’observatoire et inversement?

A. Zavan : NIVEA apporte des connaissances pratiques sur les usages et les attitudes vis-à-vis de la beauté en France et dans le monde, sur les démarches marketing, de communication et de commerce qui nourrissent la réflexion sociétale des chercheurs.
Cependant pour l’exposition « Couleurs sur corps » organisée par le CNRS avec l’observatoire NIVEA, l’observatoire NIVEA a demandé à l’entreprise Beiersdorf NIVEA de lui apporter son savoir en termes de technologies du maquillage et pour animer un atelier maquillage dans l’exposition.

Inversement, les équipes marketing de NIVEA profitent des travaux de l’observatoire NIVEA pour enrichir leurs approches des marchés et des consommateurs.

Quels types d'enseignements tirez-vous de ces observations & compréhension d'usage de la couleur dans les sociétés dans la définition de vos axes de développement produits?

A. Zavan : Le travail sur l’usage de la couleur via l’exposition « Couleurs sur corps » est en cours ; par conséquent nous n’avons pas pu encore tirer d’enseignements pratiques pour nos axes de développement produits qui se fait à notre maison mère de Hambourg.
En revanche, avec ce nous avons appris sur la façon dont les individus utilisent les couleurs comme marqueur de leur positionnement social et sur la symbolique des couleurs, nous pouvons être plus pointus dans l’utilisation des couleurs dans nos communications en France.

Mais je vous en dis pas plus pour vous laisser découvrir le sens caché des couleurs lors de l’exposition « Couleurs sur corps » en octobre –novembre !

Quels ateliers recommanderiez-vous aux lectrices de 30ansenbeauté ? Comment y participer ?

A. Zavan : Parmi les ateliers à découvrir gratuitement puisque toute l’exposition est gratuite pour le public, je suggèrerais :
- L’atelier « Phénomènes extraordinaires » , avec le concours de l’association atomes crochus : ce sont des réactions spectaculaires mêlant éclosion de couleurs et transformation de la matière, un show de couleurs et formes pour découvrir les processus physico- chimiques sous jacents
- L’atelier « Dis moi comment tu te colores, je te dirai comment cela marche »
- Une démonstration de tatouage samoan, par Sébastien Guillot qui est lauréat 2007 du prix Observatoire NIVEA –CNRS, ce chercheur vit et officie chez un tatoueur samoan pour travailler sa thèse. Atelier le 1er novembre.
- L’atelier maquillage de l’Observatoire NIVEA, des techniques pour révéler sa beauté, recevoir des conseils de professionnels. Le 2 novembre de 14h à 16h.

Tout ceci sous réserve de modifications pour les autres ateliers qui sont organisés par le CNRS.

L’inscription aux ateliers se fera sur place et le programme de toute l’exposition avec les conférences ouvertes au public également se trouve sur le site de l’exposition www.cnrs.fr/couleurssurcorps

Merci à Anne ZAVAN de nous avoir fait découvrir les coulisses de l’observatoire NIVEA. Passionnant !


En tout cas, de mon côté, le choix de l’atelier est déjà fait. Devinez lequel ? Et vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

chris-azur a dit…

tres bien ce concept, je ne connaissais pas non plus.

Sonia-FashionBox a dit…

Ah tiens je ne savais pas que Nivea avait un observatoire!

Chris d'Ego a dit…

@chris: intéressant, n'est-ce pas? tu vas me dire: encore une expo à Paris...c'est vrai que je suis vraiment contente de pouvoir profiter de ce genre d'événements!

@sonia: oui, et travaille aussi avec un bureau de style pour son maquillage!

corienga a dit…

j'avoue, j'irais bien voir ça! qui vient avec moi?

Tendances and co a dit…

cool ! merci pour l'info, je ne savais pas non plus que ça existait ... bon, il y a toutes les études de marchés, mais je trouve que cette approche est vraiment intéressante !

Chris d'Ego a dit…

@corienga: je serai là je pense dimanche 2 novembre. On pourra s'arranger pour se retrouver sur place et s'enregister. Biz

@tend&co: contente de t'avoir fait découvrir ceci! bon week-end