dimanche 16 décembre 2007

New York City, oh oui!

Petit résumé de ce retour de New York en fanfare au bercail:


1) Jeudi 13 décembre, New York est sous la neige, puis sous la flotte. J'entends déjà de chez moi les klaxons des taxis qui retentissent, car quand pluie il y a à NY, c'est la panique. Je stresse à l'idée de prendre le shuttle jusqu'à JFK.


2) Le shuttle arrive avec 45min de retard. Double dose de stress. Un mec sort du van pour faire signe de rejoindre le véhicule. Tu crois que le con m'aurait donné un coup de main avec mes 2 grosses valises, mon ordi et mon autre sac? Après avoir subi une rincée pour rejoindre péniblement le van, une nana baraque finit par sortir pour mettre mes valises dans le coffre. À juger au poids de mes bagages, la voilà qui me dit "hey honey you have done a lot of shopping?". Tu m'étonnes! Je rentre dans le van, salue tous mes compagnons de voyage et là, ambiance super lourde. Une anglaise a visiblement eu un malaise, qui a eu un effet viral sur l'ensemble des voyageurs. Je passe 1h à attendre "Shut Up" destiné aux malheureux qui osent discuter ou à assister à des comportements hystériques de gens qui ont apparemment besoin de sommeil. Moi, je suis encore sur mon nuage, euphorique de mes 3 mois et trouve qu'ils sont bien cons de ne pas s'être "shoutés" à la bonne drogue.



3) arrivée 2h en avance à la porte d'embarquement, je vais avoir largement le temps d'aller sur le web. Que neni, à JFK il faut payer pour avoir accès wireless, j'hallucine! Je vais donc commencer à retranscrire l'interview de Juliette Longuet (d'ailleurs j'espère le mettre en ligne la semaine qui vient!).



4) bien installée dans l'avion, on nous informe qu'il faudra dégeler l'avion avant son vol. Une opération qui nous a retenue 2h30 au sol. Nous partons à 22h, moi j'étais prête au départ depuis 15h, soit déjà 7h d'attente.

5) arrivée à Londres, connection pour Genève forcément loupée, j'ai l'impression qu'on fait du sightseeing sur le tarmac tellement le voyage entre notre boeing et le terminal est long. Normal, nous sommes à Heathrow! Je me retape, juste pour le plaisir d'enlever chaussures, veste, gilet, ordi, le security check puis la queue pour savoir quel vol va m'amener à la destination finale. Il y a en a un dans 15min. Gros coup de chauffe pour rejoindre la salle d'embarquement.


6) installée dans l'avion, on nous explique que, parce que l'on nous a fait passer sous l'avion au lieu d'une passerelle pour embarquer, ils ont pris du retard pour charger les bagages donc il faudra compter environ 30min de retard. Bon bon bon. Étant entourée d'Anglais qui ont toujours une patience incroyable (il n'y a qu'à les voir faire la queue sans broncher ni doubler), je me la suis bouclée.


7) Welcome in Geneva. Super beau temps, neige sur les sommets, qu'elle est belle cette région! Allez, plus qu'un petit contrôle des passeports! Petit? Ben oui, nous les Suisses, on aime bien ce qui est petit et en suisse-allemand, on rajoute toujours un "li" à la fin des mots pour rendre tout petit & joli! Grosse erreur de jugement sur ce coup-là de ma part. Une queue monstrueuse aux contrôles des passeports m'attendait. Là, franchement on joue avec mes nerfs.


8) Les bagages, oui, vous savez ces boîtes sur roulette contenant des mois de shopping, des souvenirs et des cadeaux de noël. Ma 1ère valise, la plus petite, arrive très vite. 25min s'écoulent avant qu'un monsieur m'accoste en me demandant d'où je viens. Il a un papier dans sa main avec mon nom. Ah, apparemment les 30min d'attente à Londres n'auraient pas été suffisantes pour charger TOUS les bagages à temps donc il faudrait que j'aille déposer une réclamation pour mon autre valise apparemment restée à Londres. Je vois ma mère derrière les vitres qui commence à s'impatienter après 1h d'attente, d'autant que, dans 15min, elle doit se retrouver dans les mains d'un dentiste. 1h plus tard, I am back home.


Mon voyage de porte à porte m'aura pris 19h!


9) Je retrouve ma chambre d'enfant remplie de cartons, tout ceux que j'ai stocké depuis que j'ai quitté job & appartement pour vivre le rêve américain. Le sapin est déjà dressé et je commence, en même temps que je vide ma 1ère valise, à emballer les cadeaux de joli papier. Je veux rester dans l'euphorie et surtout ne pas me retrouver face à ce vide soudain: mon mec encore à NY pour 1 semaine, pas d'appart, pas de job, aucune ville proche rivalisant avec la frénésie de NYC. Je vais rendre visite à mes amis en Suisse, à qui il fait bon raconter cette aventure. A l'instant où on me branche sur mon voyage, je ne peux plus m'arrêter. Mes yeux brillent, ma voix s'emballe (du coup c'est chaud les marrons pour les suisses-allemands de suivre ce débit), les cadeaux se déballent. Je remarque que ma vie a pris plus de sens, elle s'est enrichie.

Alors au break, si l'on peut s'en accorder un dans sa vie, je dis mille fois "oh oui!".

La fin de l'histoire se termine plutôt bien car
- on m'a livrée en soirée la valise égarée avec tout son contenu, je suis sauvée!

- mon poids sur la balance n'est pas celui d'une nana qui ne s'est privée de rien (la preuve en image), affichant un chiffre assez proche de celui d'il y a 3mois. Morale: quand on est bien dans sa tête, le corps assimile beaucoup mieux. Mais attention, du mou il a pris, sans conteste!
- mon mec se retrouvant seul à NY m'envoie des mots remplis d'amour, il me tarde de le retrouver!

Merci à vous toutes pour vos petits mots adorables le jour de mon départ, auxquels je vais répondre individuellement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 commentaires:

So' a dit…

Ouah! Quel périple!
Alors Welcome home!
Après 3 mois qu'est-ce que ça doit te paraitre bizarre de revenir chez toi!
Et si j'ai bien compris, maintenant, ça va être, cherche de job, chercher d'appart?

Chris.Azur a dit…

he ben dit donc quel voyage.....ah le home sweet home...

Chris d'Ego a dit…

@so: oui cette semaine va être chargée en entretiens et recherche d'appart! En fait 3mois ne sontpas suffisants pour avoir un vrai sentiment de dépaysement, le seul bémol est de revenir dans sa chambre d'enfant après avoir quitté le nid à 18ans! Mais c'est temporaire!

@ chris azur: j'étais sûre que ça allait se passer ainsi. En + la fin d'année est toujours mouvementée. Déjà l'an apssé ma soeur rentrant de Californie a du rester une nuit à Heathrow la veille de Noël!!!

Flo a dit…

Ouf ta valise est arrivee, ca c'est l'angoisse, bon retour ma belle, et pas de blues, et tu nous manques deja a NY!! :)

Chris d'Ego a dit…

@flo: merci, t'es chou. Depuis que je suis rentrée, je guette le moindre étranger qui parle anglais ou quelconque rappel de NYC. Tu en trouves des " I Love xxx", des posters ou tableaux de Manhattan mais jamais cetet ambiance spéciale!